La révélation Play Bach
   

A son retour en France, entre deux accompagnements de Catherine Sauvage et de Charles Aznavour, il perfectionne une vieille blague du conservatoire qui consistait à faire swinguer des compositeurs classiques aux rythmes des derniers tubes de jazz.
Bach, avec ses lignes pures et à première vue sévères, fait une cible de choix. Mais peu à peu, son art du contrepoint, toute la richesse et la diversité de ses mélodies qui offrent tant de possibilités d'improvisations, transforment la plaisanterie de potache en vérible révélation.
Ses affinités naturelles et ses correspondances avec la musique de Bach finissent de convaincre Jacques Loussier de se lancer dans l'aventure : en 1959, il crée avec Christian Garros à la batterie et Pierre Michelot à la contrebasse le premier Trio Play Bach.
Le succès est retentissant : 15 ans de tournées, 6 millions de disques vendus, plusieurs fois disque d'or en France et à l'étranger.
La réputation de Jacques Loussier comme phénomène musical est désormais établie.